L'édition 2022 de la Folle journée est maintenue

partager:

Le suspens aura duré ! Lundi 10 janvier, organisateurs, élus et autorités locales planchaient sur le maintien ou non de la Folle journée. L’édition 2022, consacrée au compositeur Franz Schubert, aura bien lieu du 26 au 30 janvier, avec toutefois quelques ajustements liés aux restrictions sanitaires.

À Nantes la Cité des Congrès accueillera bien la Folle Journée, son Grand auditorium permettant de recevoir les 2 000 spectateurs que les jauges imposent. À l’inverse, les œuvres de Schubert ne résonneront pas dans la Grande Halle cette année, la question des flux de spectateurs étant trop compliquée à gérer.  Même musique pour le kiosque qui restera clos, “c’est la place du village de la Cité” regrette René Martin, fondateur et directeur artistique de la Folle Journée. La Folle journée en région est elle maintenue du 21 au 23 janvier dans vingt-et-une communes des Pays de la Loire.

Les retombées économiques de l'événement seront moindres cette année, seulement 80% des billets sont mis en vente. “C’est un risque à prendre” assure Aymeric Seassau, adjoint nantais à la culture. La Ville ainsi que la Métropole renouvellent leur soutien au festival en abondant à hauteur d’un million d’euros de subventions. Un risque d’autant plus important dans un contexte d’endettement que connaît le festival.

La seconde vague de billets est en ligne depuis ce mardi 15h. En attendant, retrouvez en dessous les propos recueillis par le Son Unique auprès de René Martin, un directeur artistique soulagé !

Portrait de Mathis Slimano

Mathis Slimano