Maisons d'hébergement solidaire à Saint-Nazaire : bientôt expulsées ?

partager:

Le collectif Urgence Sociale* a réquisitionné et occupe depuis le mois de février deux maisons - vides à leur arrivée - au 107 et 109 boulevard de Neyman à St Nazaire pour y accueillir, en urgence ou pour quelques temps, des personnes en grande précarité.

Parmi elles, des réfugiés, seuls ou en famille, des sans-abris, des jeunes en rupture familiale aussi, qui ne trouvent plus de place dans les institutions habituelles, complètement saturées. Ces deux maisons, à proximité du site de l’ancien hôpital, sont propriété de la Ville de St Nazaire qui a lancé une action en justice pour demander l’expulsion du collectif. L'audience se tient ce mercredi 15 septembre au tribunal de St Nazaire, le jugement devrait être mis en délibéré. [MAJ 15/09/21 12:02 : L'audience a été renvoyée à la demande de l'avocat de la Ville de St Nazaire, elle aura lieu le 24 novembre]

Nous avons échangé avec Léo et Antoine, bénévoles impliqués dans le collectif et dans le quotidien des Maisons d'Hébergement Solidaire. Et une chose est claire pour eux : "S'il y a expulsion, on se fera entendre". Interview à écouter ci-dessous.

Une ébauche de dialogue cet été

En parallèle le collectif Urgence Sociale a entamé un dialogue avec la Mairie début juillet, une rencontre a eu lieu avec Dominique Trigodet, adjointe en charge des Solidarités. Ils espèrent obtenir un bail précaire pour rester dans ces lieux. Depuis février, le collectif indique avoir accueilli "42 personnes en urgence, 17 personnes (et 11 chiens) en hébergement stabilisé". Contactée, Dominique Trigodet rappelle de son côté que si la méthode employée (l'occupation illégale) n'est pas acceptable, la Ville est prête à des discussions sur le projet du collectif en matière d'hébergement, puisque "le manque de places d'accueil est une réalité". Elle souligne d'ailleurs que des démarches ont lieu en ce moment au niveau de la CARENE (communauté d'agglomération) et du département dans le cadre du plan Logement d'abord. Une prochaine rencontre aura lieu en octobre.

*Les organisations signataires du collectif : Solidaires, Gilets jaunes MDP, EELV, AAPA, Guerrières de l’ouest, Place Publique, NPA, Les ami.e.s de May, Génération-s, Collectif Geronimo, ATTAC, Utopia 56, Affable, CGT, MRAP, MDP de Nantes, PCF, FSU, Youth For Climate, DAL 44, LDH

Photo : SUN

 

Portrait de Cécile Rolland

Cécile Rolland